Acheter du miel
Présentation

Fermer Ce site

Fermer Contact

Fermer Le rucher

L'apiculture pour les nuls !

Fermer L'essaim

Fermer La reine

Fermer La ruche

Fermer Pêle-Mêle !

Humeur et conseils
La ruche - Comment on récolte le miel ?
Prenez tout d'abord le temps de lire l'article  comment ça marche une ruche ??? .

Maintenant que vous savez, en gros, comment ça marche une ruche, vous savez aussi que, la belle saison venue, l'apiculteur pose sur la ruche une hausse. Cette hausse contient des cadres, plus petits que ceux de la ruche (la ruche elle-même on appelle ça le corps ; il arrive aussi que les cadres de hausse soient identiques à ceux de corps, ça dépend du type de ruche). Lorsque le miel est prêt à être récolté...

Au fait, comment on sait que le miel est prêt à être récolté ?
Et bien quand les alvéoles qui contiennent du miel sont fermés avec de la cire. Ce "bouchon" de cire permet au miel de ne plus être en contact avec l'air. Vous êtes allé voir l'article  
Mais comment elles font le miel les abeilles ??? . Vous devriez aller le lire avant de continuer. Le "bouchon" a un nom, on appelle ça un opercule. Donc quand tout le cadre est operculé, c'est à dire quand tous les alvéoles sont fermés avec un opercule, le cadre est prêt à être récolté. L'apiculteur ne récolte pas juste un cadre, il attend d'en avoir plusieurs pour mettre en route ses machines.

1/ La récolte au rucher
La récolte commence au rucher bien sûr. L'apiculteur va faire le tour de ses ruches et récupérer les cadres operculés. Comment il fait ? Avec son enfumoir, il enfume la ruche, ainsi il "prévient" les abeilles de son intervention. Les cadres sont ensuite brossés un à un, avec une brosse spéciale, pour qu'il n'y ait plus d'abeilles dessus.

2/ La récolte à la maison
Les gros apiculteurs ont une pièce dédiée à cet usage, parfois même un bâtiment complet. La plupart des apiculteurs, dont je fais partie, récolte chez eux, dans une grange, un garage, un sous-sol, etc... Rassurez vous, le miel n'est jamais en contact avec la saleté !

     2.1 On désopercule !
La première opération est de retirer le "bouchon" qui ferme les alvéoles. Le "bouchon" s'appelant 'opercule', le terme exact pour décrire cette opération est la désoperculation. Il faut désoperculer le cadre. Avec quoi ? Avec un gros couteau, comme un gros couteau de boucher. Certains ont des crans, d'autres n'en ont pas, certains sont chauffants, d'autres pas, c'est affaire de gout. Et de moyen (certains sont très chers !!!). L'opération fait déjà couler du miel, il faut désoperculer au dessus d'un bac ! Le miel qui coule sera également récupéré, on le fait couler dans un seau. Les opercules seront lavés à l'eau puis fondus : c'est de la cire d'abeille très pure.

     2.2 On extrait !
Les cadres vont être mis dans une sorte de centrifugeuse en acier inoxydable, on appelle ça un extracteur. Cet extracteur va faire tourner les cadres très vite, pour faire sortir le miel des alvéoles. Le miel est projeté sur les parois, dégouline vers le bas où se trouve un trou avec un robinet. On met un seau sous ce trou et on récupère le miel.

    2.3 On laisse reposer !
Régulièrement on vide le seau dans un gros tonneau en acier inoxydable en le faisant passer au travers d'un tamis qui retient les grosses particules de cire. Puis on attend quelques jours. La centrifugation du miel a provoqué la formation de bulles d'air dans le miel. Ces bulles d'air remontent très lentement à la surface et forment une sorte d'écume, que l'apiculteur enlève régulièrement. Le miel étant très lourd, les petites particules de cire qui sont passées au travers du tamis remontent également, lentement, à la surface, et sont enlevées en même temps que l'écume. Au bout de quelques jours le miel est tout propre !
Afin d'utiliser le vocabulaire adéquat, le "gros tonneau en acier inoxydable" a un nom : c'est un maturateur. Le terme est inadéquat, car le miel est à maturité, on aurait dû appeler ça un décanteur. Mais bon, on ne m'a pas demandé mon avis, c'est comme ça, on appelle ça un maturateur et c'est tout !

Vous avez pu voir, si vous avez bien lu les 3 étapes qui constituent l'extraction, que le miel n'entre jamais en contact avec son environnement, quelqu'il soit. Ce procédé assure une propreté au miel irréprochable.

3/ Mise en pot
Le maturateur est équipé, à sa base, d'un robinet. Il suffit de mettre un pot en dessous et d'ouvrir le robinet. Auparavant, vous aurez dû nettoyer tous les pots (j'utilise des pots en verre, réutilisables) et tous les couvercles (les couvercles sont à usage unique, il faut les changer à chaque réutilisation).
Puis repasser un "coup d'éponge" sur tous les pots pour être sûr qu'ils sont parfaitement propres, une goutte de miel suffit pour souiller bien des choses !
Puis coller les étiquettes . La législation impose un certain nombre de mention, le poids net, le nom de l'apiculteur, etc...
Ca n'a l'air de rien, mais la mise en pot est sans doute l'opération la plus longue !!!

4/ Le nettoyage
Le nettoyage de tous les ustensiles (seaux, couteau à désoperculer, etc...) constitue également un très gros travail, il faut que tout soit en permanence impeccable, je passe des heures à tout nettoyer avant/après/pendant. L'hygiène doit être rigoureuse, tout doit être parfaitement propre, les ustensiles les mains les endroits où l'on pose les ustensiles, les endroits où l'on pose les mains, tout quoi !!!

Date de création : 23/05/2011 @ 11:53
Dernière modification : 25/02/2013 @ 16:35
Catégorie : La ruche
Page lue 2835 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
Vente





Le miel 2022 est là !!!
Consulter le tableau en page d'accueil pour connaitre la disponibilité

A prendre sur place près de TOUL

Appelez moi au 03.83.63.99.74

Pour un envoi par La Poste, me contacter.

Possibilité livraison gratuite dans le toulois ou sur Nancy, contactez moi.

 

Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 11 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^