Acheter du miel
Présentation

Fermer Ce site

Fermer Contact

Fermer Le rucher

L'apiculture pour les nuls !

Fermer L'essaim

Fermer La reine

Fermer La ruche

Fermer Pêle-Mêle !

Humeur et conseils
Apiculture - L'apiculture aujourd'hui
Et bien voilà un vaste sujet : l'apiculture aujourd'hui.

Je ne parle pas de nouvelles techniques, de nouveaux matériaux ou de nouveau je ne sais pas quoi. Je parle de l'apiculture telle que je la vois, tous les jours, dans mon rucher. Ou plutôt de ce qu'elle était et de ce qu'elle est devenue.

Je me suis lancé dans l'apiculture (toute une aventure !) en 1983. J'ai eu la chance de rencontrer des apiculteurs hors du commun, des hommes qui avaient un grand savoir et avaient plaisir à le transmettre. Je leur dois tout, il ne se passe pas une semaine sans que je pense à Marcel, un homme qui a eu la grande élégance de ne rien dissimuler de toutes ces petites combines qu'on acquiert avec l'expérience et que beaucoup gardent pour eux. Lui n'a rien dissimulé n'a éludé aucune des nombreuses questions que nous lui posions, mon père et moi.

A l'époque, et après quelques années d'apprentissage, après quelques tatônnements, nous avons rapidement obtenus des résultats plus qu'honorables. Nous n'avons jamais égalé notre "maître", mais nous tendions à nous en approcher. Et puis les années ont passé, Marcel est mort, et nous avons continué à faire ce qu'il nous avait enseigné.

Ces dernières années, sans rien modifier à nos habitudes toujours très respectueuses de nos abeilles, nous avons vu nos rendement par ruche diminuer fortement, chaque année pire que la précédente. Vous l'avez compris, nous sommes, mon père et moi, des amateurs, des petits amateurs. Nous avons des abeilles pour notre plaisir, le mot "rendement" nous était étranger ! Nous faisions bien un vague ratio entre le nombre de ruches et le nombre de kilos récoltés, mais c'était pour notre information, pour notre plaisir, avoir une vague idée de la qualité de notre travail.

Soyons clair, je parle de rendement à défaut d'autre mot  plus parlant. Le ratio serait peut-être plus juste ? Je ne sais pas, mais vous avez compris de quoi je parle, non ? Et bien ce rendement à fortement diminué ces dernières années. Et puis nous qui nous vantions toujours de ne jamais perdre de ruche à la sortie de l'hiver avons commencé à enregistrer des pertes. ô pas grand chose, une ruche de temps en temps, pas chaque année. Et puis nous avons eu aussi des ruches qui n'avaient plus de reine, on appelle ça des orphelines. De plus en plus. Et puis les abeilles sont devenues de plus en plus agressives, il a fallu mieux nous protéger.

Vous voyez, l'apiculture d'aujourd'hui n'est plus celle d'hier. Nous le constatons, nous le déplorons, mais surtout, nous le subissons.

Alors venez nous voir au rucher, venez nous apporter votre soutien, nous, les petits apiculteurs. Parce qu'un jour, nous aurons tous disparu...

Date de création : 08/09/2008 @ 19:17
Dernière modification : 26/02/2013 @ 16:13
Catégorie : Apiculture
Page lue 1904 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article


Réaction n°1 

par midew le 20/06/2016 @ 12:16

Bonjour à vous
Je suis tombé par hazard sur votre site, et je vous remercie de tous ces éclairages.
Je suis professionnel du végétal de formation production horticole je suis maintenant vendeur d'arbre et d'arbuste, j'ai été sensibilisé par un apiculteur qui m'a demandé une plante pour nourrir ses abeilles à un mois donné( ma passion le végétal et sa multiplication)
Je ne savais pas il fallait que la plante nourrisse les abeilles au mois demandé sinon je n'étais pas crédible, ca a commencé comme ca je me suis piqué aux jeux des abeilles et leur monde fascinant désormais j'ai fait mon réseau auprès d'apiculteur passionné rucher sédentaire dans la grande majorité.
Résultat je sensibilise les gens à le protection des abeilles par le fait d'utiliser des méthodes alternatives pour ne pas traiter(certifica individuel) surtout j'oriente les gens sur des plantes mellifères dans le but d'enrichir l'environnement et développer des zones de butinages(mon rayon la pépinière).
Cette année chez nous les ruchers ont été attaquer jusqu'en décembre par le frelon asiatique, elles cherchaient leur nourriture mais ne la trouvait pas en plus avec les variations de température elles mourraient de froid à l'extérieur.
Ma théorie : Je pense qu'un rucher doit être sédentaire et autour du rucher il devrait y avoir des arbres et arbustes essentiels pour leur survit pour leur réserve et la distance rucher/plante doit être courte pour amasser un max de nourriture en un minimum de temps, après plus la saison se réchauffe avril/mai etc plus elles peuvent allez plus loin c'est progressif
concrètement autour du rucher arbre : saule marsault noisetiers lierre, evodia danielli, aubepine, bourdaine, érable champetre dessous mahonia winter sun eleagnus ebbengei, eriobotrya coppertone, un max d'érica bruyere d'hiver et de romarin!!!!
ensuite à de 1km tilleul accacia chataigner
Je fais chaque anné des ateliers et cette année j'ai acheté une vareuse il fallait s'y attendre par contre pour la conduite d'un rucher je ne sais pas mais je m'informe beaucoup sur la législation etc
Je vois que j'ai écris un roman, je prend le même chemin que vous en aout si tout va bien j'aurai ma première ruche dans la famille de mon compagnon il y a des apiculteurs je tannes mon ami pour avoir ma ruche je suis chez lui comme matos j'ai la combi complète haut bas, balayette, barrière à frelons, gans je réfléchi comment extraire le miel à moindre cout si vous savez
bonne journée
sylvaink
 
Vente





Le miel 2022 est là !!!
Consulter le tableau en page d'accueil pour connaitre la disponibilité

A prendre sur place près de TOUL

Appelez moi au 03.83.63.99.74

Pour un envoi par La Poste, me contacter.

Possibilité livraison gratuite dans le toulois ou sur Nancy, contactez moi.

 

Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 11 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^